News, Updates and Insights

Check back often to stay up to date with the latest news, updates, and insights from the Intersol team.

Que devraient savoir les employeurs non musulmans au sujet du ramadan? 

Hira est l’une des membres de l’équipe d’Intersol qui célèbre le ramadan ce mois-ci. Dans ce blogue, elle donne un aperçu de ce mois saint et explique comment les collègues et les employeurs peuvent soutenir leurs clients, leurs collègues et leurs employés musulmans. 

Tout sur le ramadan 

En 2022, le ramadan a commencé dans la nuit du 2 avril. Ceux qui observent ce mois saint seront à jeun et ne consommeront donc ni nourriture ni boissons (y compris de l’eau) du lever au coucher du soleil. Jeûner pendant le ramadan est obligatoire pour tous les musulmans, à moins qu’ils souffrent de problèmes de santé. Il s’agit là de l’un des cinq piliers de l’islam, considéré comme un acte de culte, pour se rapprocher d’Allah. C’est aussi une façon de cultiver sa patience, compassion et maîtrise de soi. 

Le ramadan se célèbre le 9e mois lunaire du calendrier islamique. Pendant le ramadan, les musulmans célèbrent la remise par Allah du Coran au prophète Mohammad (que la paix soit avec lui) en 610 AD. C’est le plus sacré de tous les mois, une période de spiritualité et de renouveau. Pendant le ramadan, les musulmans jeûnent, prient et se rassemblent en tant que communauté et les familles musulmanes se réveillent ensemble tôt, avant le lever du soleil pour prendre le repas de l’aube qui s’appelle le sahur. Une fois le soleil couché, les musulmans se réunissent souvent avec leur famille ou à la mosquée locale pour prendre le repas ensemble. Ce repas est appelé l’iftar. Les prières du soir, ou tarawih, ont également lieu à la mosquée. Ces rassemblements visent à favoriser le sentiment d’appartenance, tout en offrant aussi aux gens l’occasion de se réunir et de prier. 

Le ramadan lui-même compte trois périodes. Les dix premiers jours sont ceux de la clémence. Les dix jours suivants sont ceux du pardon. Durant la troisième période de dix jours, les pratiquants cherchent refuge auprès d’Allah. Durant cette phase finale du ramadan, il y a des célébrations et des occasions de culte supplémentaires, toutes menant à Laylat al-Qadr, ou « Nuit du Destin ». C’est la nuit où selon les musulmans le Coran a été révélé au prophète Mohammad (la paix soit avec lui). C’est considéré comme la nuit la plus sacrée de l’année. 

La charité est un autre aspect important du ramadan. Les musulmans sont encouragés à être généreux et à se servir de leur jeûne comme une occasion de réfléchir aux personnes nécessiteuses et de prier pour elles. Ils croient qu’Allah multiplie les bénédictions pendant le ramadan, alors ils cherchent à en donner plus. 

Le ramadan se termine après 29 ou 30 jours (ce qui dépend de la lune) et se termine par l’Aïd Al-Fitr,le « Festival de rupture du jeûne ». C’est une véritable Action de grâce pour un croyant après avoir eu l’occasion d’obéir à Allah en accomplissant le mois du jeûne. Il est célébré le 1er jour du 10e mois lunaire, Shawwal, lorsque les musulmans enfilent leurs meilleurs vêtements (de préférence neufs) et se rendent aux congrégations de l’Aïd à travers le monde. 

Si vous ne pratiquez pas le ramadan, il y a de fortes chances que vous travailliez avec quelqu’un qui le fait. 

Le ramadan au travail 

Dans la majorité des pays musulmans, il est plus facile pour les gens de jeûner. Les employeurs réduisent habituellement leurs heures de travail pour les adapter aux employés qui jeûnent. Observer le ramadan en tant que membre d’une minorité dans un pays non musulman comporte ses défis, mais ces obstacles ne sont pas suffisamment importants pour empêcher les musulmans de jeûner, parce que les membres d’autres confessions sont généralement respectueux et solidaires de leurs collègues ou voisins musulmans. 

À titre de pratique exemplaire, la plupart des employeurs pourraient : 

  • Sensibiliser l’ensemble des employés au ramadan et encourager la sensibilisation à cette pratique religieuse au sein de l’organisation lorsqu’elle approche, et préciser qui sa célébration pourrait affecter au travail. 
  • Veiller à ce que tout le personnel qui travaille avec des collègues, des partenaires ou des clients musulmans soit au courant de ce que signifie le jeûne et l’effet qu’il pourrait avoir sur une personne. 
  • Faire preuve de souplesse dans les heures de travail. Compte tenu des circonstances actuelles, étant donné que de nombreux employés travaillent de la maison, il peut être plus facile pour les employeurs d’accorder une plus grande souplesse aux employés musulmans qui jeûnent.  
  • Les collègues peuvent faire preuve de sensibilité en essayant d’organiser les célébrations ou les occasions où de la nourriture sera servie à un moment autre que durant le ramadan afin de réduire les rassemblements où il y a de la nourriture en la présence des collègues qui jeûnent.  
  • Prévoir des réunions/événements en milieu de matinée plutôt qu’en après-midi et en soirée. 

Les employeurs peuvent se préparer à la possibilité que les employés musulmans prennent quelques jours de congé à la fin du ramadan pour célébrer l’Aïd. Il s’agit de l’équivalent de Noël, émotionnellement parlant, et c’est le moment unique de l’année où les familles et les habitants musulmans dans les différents quartiers se réunissent pour prier, échanger des cadeaux et déguster de la nourriture. 

L’adoption de pratiques pour tenir compte des besoins du personnel qui jeûne ne peut que favoriser la confiance mutuelle et, en fin de compte, conduire à des équipes plus efficaces. C’est ainsi que les organisations partout au Canada peuvent se servir du ramadan comme moyen d’améliorer la compréhension les uns des autres et la dynamique d’équipe. 

Conseil de Hira : Pour vous faire une idée du ramadan, contactez une mosquée locale pour partager un iftar communautaire durant cette célébration. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin